... où le flot, tout le long des jours, chante au sable fin, sa chanson d'amour."

Après plusieurs jours de visites de Basse-Terre et Grande-Terre en rayonnant à partir de la marina de Bas-du-Fort à PAP (Pointe-à-Pitre pour les initiés), l'heure est venue de quitter la marina pour naviguer avec Claude et Marie-France jusqu'à Terre-de-Bas en terre saintoise !DSC_0104.JPG
DSC_0098.JPG
DSC_0168.JPG
Navigation ensoleillée agrémentée par quelques grains brusques et un brouillard nous cachant momentanément l'archipel des Saintes. Nous mouillons pour plusieurs jours dans la baie des Saintes devant le bourg de Terre-de-Haut.

Côté charmes des îles, nous n'avons que l'embarras du choix.
Au programme : randonnées au Chameau d'où nous avons une vue magnifique sur les alentours, au fort Napoléon, au fort Caroline (ça grimpe et ça chauffe !) ; baignade et snorkeling sous l'œil des pélicans sur les belles plages de l'île ; dégustation de jus exotiques punchy ; initiation au planteur bien frappé ; découverte de la vie au mouillage pour nos deux hôtes...DSC_0126.JPG
DSC_0125.JPG
Les sentiers de l'île de Terre-de-Haut sont pratiqués par des chèvres, poules et iguanes à foison et non farouches tandis que, dans les rues du bourg, le Carnaval qui dure ici plus d'un mois a donné lieu samedi au défilé haut en couleur des "Touloulous".

Côté choc, la décharge qui s'étend à flanc de montagne du Mont du Chameau n'a fermé qu'en décembre 2010 ce qui nous surprend au regard du titre de troisième plus belle baie du monde attribuée à la baie des Saintes ! C'est vrai que la décharge est du " bon côté", c'est-à-dire pas du côté de la baie et personne ne la voit. Espérons qu'elle soit déchargée de ses déchets rapidement pour faire honneur à la politique de tri sélectif déjà instaurée aux Saintes. Tri qui n'a pas cours à la marina de PAP, pourtant capitale administrative de la Guadeloupe. En arrivant de Transatlantique avec deux semaines de déchets triés (organiques lentement dégradables, verre, conserves, carton), nous avons dû tout jeter à regret dans une poubelle unique... C'est le cas hélas de beaucoup de navigateurs puisqu'il n'y qu'un réceptacle différencié, c'est celui pour les huiles usagées.
DSC_0095.JPG
Puisque le panorama au mouillage est magnifique et que nous voyons le sommet de la Soufrière depuis quelques jours, nous prenons le temps et restons un peu ici avant de partir pour la Dominique !