Océan Durable

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

janvier 2011

31 janvier 2011

Vidéo n°4 : transat et rorqual (pas si) commun

24 janvier 2011

Un (ou plusieurs) rhum bien mérité

Après 14 jours et 3 heures d'alizés, 6 dorades coryphènes, une cinquantaine de grains, un vent fluctuant de 8 à 43 nœuds, une centaine de manœuvres de génois, de trinquette, ou de grand voile, 3 verres cassés (mais la tasse du patron est toujours intacte), 3 bancs de dauphins, un rorqual (pas si) commun, 14 quarts de 3,5 heures par navigateur, 561000 coups de barre de Raoul sans mot dire, 8 bières (seulement !!!!) à 3, 0 bouteille de vin (difficile à croire), nous apercevons notre premier phare (la Désirade) à 4h30 du matin ce 24 janvier pour un atterrissage dans la marina de Point à Pitre à 12h heure locale.P1080840.jpg

3 "lapins" prononcés et leurs conséquences immédiates:

- la bosse de ris n°3 qui lâche sur un empannage,

- une vague scélérate qui vient arracher la bouée couronne et le feu à retournement  à 1h30, suivi d'un bon entraînement de manœuvre d'homme à la mer pour récupérer la bouée,

- la manille de drisse de génois qui lâche, un génois qui chalute lamentablement à l'eau à 5h30. Difficile de réaliser que par 20 nœuds le vent, le bateau sans génois se traine à 2,3 nœuds. Après un solide petit déjeuner, le père noël en maillot de bain (video online soon) vient réparer l'enrouleur en tête de mat à 17 mètres de haut. P1080878.jpg

Après une journée de réparations mineures, de grand nettoyage du bateau et de nos quelques affaires, nous reprendrons le large direction les Saintes. Une navigation particulièrement longue de 25 nautiques.

Notre Position:

La Frégate, Marina du Bas du Fort.

16°13'15'' N

61°31'23'' O

22 janvier 2011

Près du but

Notre position actuelle le 21 janvier 2010, 20h00 UTC
15°46'99 N
54°51'15 O

"J'ai vu quelque chose dans la vague.. c'est énorme !" Le soleil n'a pas (encore) trop attaqué Antoine et sa vision est parfaite : une Minke whale (un rorqual commun à dessous blanc) d'environ la moitié du voilier soit 7 m surfe dans notre sillage, puis vient jouer avec la quille et l'étrave à grands surfs réguliers pendant plus de 8 h.
Spectacle magnifique qui remplit notre journée : son comportement est non agressif et elle s'approche à moins d'un mètre du voilier pour reprendre son souffle, nous permettant d'admirer en détails le mammifère. Est-il attiré par notre hydrogénératrice que nous trainons à l'arrière du voilier ou par la masse de notre 45 pieds qu'il prend pour sa mère ?

La nuit tombée, elle disparaît et la lune reprend du service dans un magnifique ciel étoilé.

Après près de 1600 miles nautiques, la vie du bord est rythmée par la pêche, la lecture et la gite continuelle. Martin persuadé que nous nous rendons au Mexique, s'est mis à faire de nombreuses siestes.

Antoine, attaqué à nouveau pendant son quart de nuit par un poisson volant, s'est soudainement mis (pour la première fois) derrière la cuisinière pour nous réaliser un plat de riz.

Clara qui commence à trouver le temps long, s'est remise à l'aquarelle, alors que JP pense déjà à ses premiers bords de funboard dans la baie des Saintes.

Notre arrivée est prévue à Point à Pître dans la nuit de dimanche à lundi soit 14,5 jours de navigation, en avance sur nos prévisions (16 jours).